• La réflexologie sur le bébé, l’enfant et l’adolescent

    Posted on 22 septembre 2012 by nanette in Adolescent, Bébé, Enfant.

    Si j’ai eu envie de me former à la réflexologie plantaire, c’est parce que j’ai testé sur moi cette pratique pour des maux de gorge à répétition, que cela a très bien fonctionné, d’une part et d’autre part parce que je souhaitais faire profiter mon mari et mes enfants ce ces techniques au quotidien. Au cours de ma formation, j’ai testé longuement les différents systèmes sur mes deux enfants de 10 et 11 ans. Ils en sont très friands et me réclament souvent de les apaiser avec mes « massages de pied » comme ils disent. C’est ainsi que j’ai eu envie de faire ce petit mémoire sur les possibilités de soigner les « maux de l’enfance » grâce à la réflexologie.
    La réflexologie joue un rôle majeur dans les mécanismes d’autoguérison. C’est une ressource naturelle du corps humain comme de toutes les formes de vie sur terre. Auto-équilibrage, auto-régénération, autoguérison, le corps est naturellement et biologiquement conçu et structuré pour se maintenir en bonne santé, c’est-à-dire en homéostasie sans que nous n’y portions attention. De nos jours, les troubles liés au stress représentent environ 75 % des pathologies. Cette technique particulière de massage du pied permet d’induire une profonde relaxation qui permet au corps de maintenir son équilibre naturellement.

    • Les séances

    Chez les enfants, les réponses sont rapides et importantes d’après les spécialistes. C’est un peu comme si la réponse était inversement proportionnelle à l’âge. Il est donc indispensable de prendre des précautions particulières quant à l’intensité du soin et à sa longueur. Pour les bébés et les enfants, les séances doivent être plus courtes et variables en fonction de l’état de l’enfant et de son caractère propre. Le thérapeute doit s’adapter aux besoins de l’enfant et à ses réactions au cours de la séance. Il doit aussi gérer les réactions émotionnelles du parent qui accompagne l’enfant et être à l’écoute de l’adulte qui connaît parfaitement son enfant. soulager ou traiter certains symptômes tels que les coliques, les reflux, les otites, les rhinopharyngites, les douleurs dentaires mais aussi l’hyperactivité et les troubles liés au sommeil… La réflexologie peut aider également lors de pathologies plus importantes comme l’asthme, l’anorexie, l’autisme ou encore la dépression chez l’adolescent. Une pratique régulière peut amener des résultats probants et durables et espacer ainsi peut-être certaines prises de médicaments, bien entendu avec l’avis et l’accord du médecin en charge des pathologies car ne l’oublions pas, nous ne sommes pas des médecins et ne pouvons nous substituer à eux. Chez les enfants, les séances doivent être plus courtes, notamment ne pas dépasser 20 minutes chez le bébé. Il est préférable de faire des séances plus courtes mais plus fréquentes. Ils doivent être installés dans une position confortable et chaudement couverts pour ne pas avoir froid. Ce moment de relaxation doit avant tout être un moment agréable aussi bien pour le bébé ou l’enfant que pour le réflexologue et le parent accompagnant. Ce doit être une relation de confiance entre les trois parties.

    • L’enfant est très réceptif

    Le fait de masser les pieds fait redescendre les énergies, qui sont souvent très présentes à la tête et qui peuvent perturber. Chez les enfants, cela peut amener des problèmes de sommeil, de l’agitation, de la nervosité, une difficulté à se concentrer. En massant les pieds, les énergies descendent aux pieds, ce qui diminue l’intensité à la tête et apporte automatiquement un équilibre entre le haut et le bas du corps. Un enfant est très confiant face à l’adulte, il a tendance à croire « aveuglément » ce que lui dit l’adulte, il n’a pas de tabou, pas de limites…  Un enfant réagit très bien et rapidement au massage de réflexologie. C’est ce qui en fait un sujet d’études très intéressant. Durant ma formation, j’ai pu constater combien les enfants apprécient les séances de réflexologie surtout si on les implique lors de la séance en leur expliquant ce qu’on leur fait et en insistant sur les mouvements de relaxation. La réflexologie plantaire est très efficace pour les enfants, ayant moins de blocages énergétiques que les adultes. L’harmonisation du corps se fait plus rapidement et en douceur. La réflexologie apporte une aide précieuse à plusieurs problème de santé tels que : difficultés respiratoires, rhume, asthme, problèmes intestinaux, troubles du sommeil, agitation, manque de concentration, problèmes nerveux, mal des transports… Ou encore lors de périodes difficiles comme la rentrée scolaire, la période des examens pour diminuer le stress et l’anxiété.

    • Les troubles fréquents chez l’enfant et l’adolescent l

    – L’appareil digestif
    Bien souvent les jeunes enfants souffrent de troubles digestifs comme la diarrhée, la constipation, les reflux gastriques, autant de troubles que l’on peut améliorer avec la réflexologie en évitant une prise de médicament trop importante.
    – L’appareil respiratoire
    Les enfants souffrant d’infections des oreilles, du nez ou de la gorge sont très fréquents. Avec la réflexologie, nous pouvons renforcer les défenses immunitaires et agir sur les causes premières des petits maux.
    – La puberté
    Les jeunes filles ont bien souvent des maux de ventre durant leur cycle menstruel. Pour certaines, la période des règles devient un calvaire. Or il n’est pas toujours possible de les médicaliser (pilule par exemple) et la souffrance devient alors insupportable. La réflexologie peut alléger leurs douleurs, réguler leur cycle et équilibrer leur surcharge hormonale. Autre problème, l’acné qui fait des ravages sur le visage des ados et leur procure un mal-être évident à cet âge. La réflexologie là-aussi peut agir efficacement en régulant le taux d’hormones dans le corps.
    – Les problèmes d’endormissement et les terreurs nocturnes
    Il existe bien plus d’enfants qu’on ne croit qui souffre de problèmes d’endormissement et de terreurs nocturnes ou cauchemars qui perturbent leur sommeil et celui de leur parents.
    La réflexologie peut encore agir sur ce problème. Ce sera d’autant plus efficace si l’on prend l’enfant jeune car le trouble n’aura pas eu le temps de s’installer. Chez l’adolescent, j’ai testé dans mon étude de cas, c’est plus complexe car il a pris l’habitude de se réveiller au cours de toutes ses années, et il faut le convaincre déjà du bien-fondé de cette méthode ce qui n’est pas gagné d’avance. Le « traitement » de l’insomnie risque de prendre plus de temps car il faut déjà relaxer cet adolescent fatigué par des années d’insomnie.
    – Le stress chez l’enfant
    De nos jours, les troubles liés au stress représentent environ 75 % des pathologies. Cette technique particulière de massage du pied permet d’induire une profonde relaxation dont les retombées psychocorporelles sont de tout premier ordre. Il ne faut pas croire que les enfants sont dépourvus de stress. En effet, l’école est un lieu de stress permanent pour certains enfants tant au niveau de leur réussite scolaire si chère à certains parents qui les poussent à outrance, que dans leurs relations avec les autres élèves (parfois très méchants entre eux) ou avec l’enseignant qui peut les prendre en grippe. Ils vivent des situations de stress et de harcèlement moral parfois en silence, ce qui peut les conduire à un acte irréparable. La réflexologie peut les aider à retrouver confiance en eux, à sortir de cet état quasi dépressif qui les empêche de vivre pleinement leur enfance ou leur adolescence et de bien grandir sans insouciance. Le stress affaiblit le système immunitaire et ouvre la porte pour toutes les infections qui trainent (rhume, eczéma, troubles alimentaires, agressivité, trouble du sommeil…). Des séances régulières de réflexologie sont efficaces pour lutter contre ce mauvais stress.

    • Un cas réel

    J’ai testé la réflexologie avec ma fille de 10 ans qui n’était pas capable de trouver le sommeil avant 23 heures. Ce manque de sommeil évident chez une enfant de cet âge la rendait plus nerveuse et plus stressée pour la journée à venir. Je l’ai donc emmenée chez un psychologue afin de déterminer d’où venait le problème. Cette dernière a analysé la situation et en a déduit qu’elle était angoissée dans la journée, que ces angoisses se reportaient la nuit (peur du noir, d’être agressée dans son lit…). Pour s’endormir, elle avait besoin d’une ambiance sonore dans la maison pour être rassurée. De plus, elle avait des tics gutturaux qui faisaient penser à cette fameuse « boule dans la gorge » qu’il fallait évacuer. Elle disait elle-même que racler sa gorge lui provoquait un bien-être. La-encore, cela ressemblait à du stress qu’elle essayait d’évacuer. Tous ces petits soucis qui « pourrissent » la vie d’une enfant (trouble du sommeil, stress, angoisse) peuvent être réglés avec la réflexologie. J’ai réalisé plusieurs séances avec ma fille en insistant sur le début de séance avec la ligne du diaphragme et la C1 et D9, le système endocrinien avec l’épiphyse qui secrète la mélatonine et régit ainsi le sommeil en régulant l’horloge biologique et les surrénales notamment la médullosurrénale qui secrète l’adrénaline, hormone de l’adaptation dans les situations de stress. Après trois séances, ma fille s’endormait un peu plus tôt, sans angoisses particulières et ses tics gutturaux avaient sensiblement diminué. Je reste persuadée que cette méthode va l’aider à retrouver un bon sommeil réparateur, sans cauchemars, sans peurs, sans réveils fréquents la nuit suite à un mental perturbé pendant la journée.
    En conclusion, pratiquer la réflexologie chez l’enfant lui permettra peut-être de vivre mieux et plus sereinement sa vie d’adulte car les problèmes auront été réglés dès l’enfance. Les « petits maux » décris ci-dessus ne sont pas les seuls que l’ont peut améliorer avec la réflexologie chez l’enfant. Nous pourrons également intervenir dans les domaines suivants : difficultés scolaires ou d’apprentissage dus à un manque de concentration, améliorer ses relations  (famille, amis, enseignants), apaiser des douleurs aiguës ou chroniques dus à la croissance (mal de dos, de jambes…), renforcer les défenses immunitaires et  retrouver un équilibre et un bien-être général.

Comments are closed.